Cracheur de feu

FĂ©v 24, 2020 | Feu et Pyro


🔥 De toutes les pratiques liĂ©es au feu, c’est la plus impressionnante, mais Ă©galement la plus dangereuse. Cette discipline est incontournable des arts de la rue et des arts forains. Les premiers cracheurs de feu de l’histoire, font leur apparition officielle au Moyen Ă‚ge. Ce sont des voyageurs, des saltimbanques itinĂ©rants qui divertissent le peuple sur les places publiques. Toutefois, leur origine reste Ă  ce jour un mystère. De nombreux historiens pensent qu’il existe un lien direct avec le lĂ©gendaire et mythique dragon cracheur de feu.


🔥 La technique
Fire-breathing signifie « souffle de feu », mais en rĂ©alitĂ©, il s’agit plutĂ´t de pulvĂ©riser un peu de liquide ou un nuage de poudre en direction d’une flamme pour obtenir de belles et grandes flammes. On a rĂ©ellement l’impression que le feu sort de votre bouche. C’est très impressionnant, mais extrĂŞmement dangereux.


🔥 Les combustibles liquides
Deux liquides inflammables sont tolérés : le pétrole désaromatisé, peu coûteux, mais très agressif pour la peau et les muqueuses et l’eau de feu, plus chère, mais nettement moins nocive pour votre organisme. Attention, vous ne devez ni avaler le liquide, ni inhaler la fumée qui est extrêmement toxique.
L’eau de feu
Sans odeur, elle ne laisse aucun goĂ»t dans la bouche et c’est le combustible le moins nocif pour les cracheurs de feu. N’utilisez jamais d’essence ou de gasoil si vous ne voulez pas finir la soirĂ©e aux urgences… En vente uniquement dans les magasins et les sites spĂ©cialisĂ©s.
Le Kerdane ou pétrole désaromatisé
Il gĂ©nère de plus grandes flammes et il est bien moins cher que l’eau de feu, mais attention cet hydrocarbure est un poison mortel. En cas d’ingestion de pĂ©trole, direction les urgences de l’hĂ´pital le plus proche, pour un lavement d’estomac.


🔥 Les poussières combustibles
Le lycopodium
Cette fine poudre inflammable est utilisĂ©e pour la jonglerie pyrotechnique. Cependant, il est possible de s’en servir pour cracher du feu avec un petit tube que l’on met dans sa bouche, spĂ©cialement destinĂ© Ă  cet usage.
Les matières organiques solides
Une explosion de poussières est une combustion de fines particules en suspension, prĂ©sentes dans la farine ou le sucre glace. Ce nuage de poudre s’embrase au contact de 3 Ă©lĂ©ments : le combustible, le comburant et l’Ă©nergie d’activation. C’est ce qu’on appelle le triangle du feu.
Sachez que mĂŞme une lĂ©gère brise suffit Ă  rendre le nuage, imprĂ©visible et donc extrĂŞmement dangereux. Le sucre qu’elle contient peut Ă©galement occasionner de graves brĂ»lures, car celui-ci reste chaud mĂŞme après la combustion.


🔥 Le matériel
Torche Spitfire Henrys)
La Spitfire de Henrys est spécialement conçue pour les cracheurs de feu. Légère avec une poignée en grip très agréable, elle est en aluminium et mesure 44 cm de long.
➣ www.laribouldingue.com
Torche stylisée
C’est une petite torche de 30 cm en aluminium, conçue spĂ©cialement pour les cracheurs de feu. DĂ©sormais, il existe de nouvelles torches très « stylĂ©es » pour faire le show.
➣ www.passepasse.com


🔥 La formation
Le cracheur de feu est affiliĂ© aux arts du cirque, aux arts de la rue, aux arts forains et aux arts visuels. Il crĂ©e et met en scène un numĂ©ro visuel, comportant des effets spectaculaires pour le spectacle vivant, le cinĂ©ma. Il n’existe pas de formation spĂ©cifique pour cette discipline, L’apprentissage se fait auprès d’un professionnel qui acceptera, ou pas, de vous former.


🔥 La réglementation
En France, la rĂ©glementation des arts pyrotechniques entourant cette discipline particulière est quasi inexistante. Elle n’est pas mentionnĂ©e dans des textes gĂ©nĂ©raux concernant les règles de sĂ©curitĂ© du spectacle vivant, dont elle dĂ©pend.
Exemple : Mettre hors service la zone de dĂ©tection d’incendie
En supposant qu’il s’agisse d’un ERP de type L, l’exploitant ne peut pas neutraliser la DI (DĂ©tection Incendie) de la scène de son propre chef. Il doit demander une autorisation qui fera l’objet d’un examen spĂ©cial de la commission de sĂ©curitĂ© compĂ©tente. Chaque demande est Ă©tudiĂ©e au cas par cas (article L 55).
Mesure compensatoire
la prĂ©sence d’un extincteur sur le plateau, gĂ©nĂ©ralement situĂ© dans les coulisses, ainsi que la prĂ©sence d’une personne formĂ©e Ă  la sĂ©curitĂ© et prĂŞte Ă  intervenir en cas d’incendie. Il convient Ă©galement de tenir compte de la mise en scène, des dĂ©cors, du nombre d’artistes prĂ©sents sur la scène et des caractĂ©ristiques de la salle.


🔥 L’espace public
Avant
DĂ©limiter un pĂ©rimètre de sĂ©curitĂ© d’au moins 5 mètres, loin de toute vĂ©gĂ©tation susceptible de prendre feu. Informez le public des risques encourus s’il ne respecte pas le pĂ©rimètre de sĂ©curitĂ© mis en place. Demandez aux parents de garder leurs enfants près d’eux pendant le spectacle.
Pendant
Pour dĂ©terminer le sens du vent, surveillez la flamme de votre torche. Le vent, c’est dans le dos, jamais de face. Ne gardez Jamais la bouteille de combustible Ă  la main, lorsque vous crachez. Après chaque pulvĂ©risation, sĂ©chez-vous en tamponnant dĂ©licatement votre visage, le cou et la poitrine avec une serviette humide. Veillez Ă  ce que le pĂ©rimètre de sĂ©curitĂ© soit respectĂ©.
Après…
N’avalez pas votre salive, buvez et rincez-vous la bouche Ă  l’eau et appliquez gĂ©nĂ©reusement une crème pour le traitement des brĂ»lures sur le visage et le corps.


🔥 Les risques
Il est impĂ©ratif de respecter les règles de sĂ©curitĂ© et d’hygiène, qui s’imposent.
Lorsque vous crachez, il y a toujours un peu de combustible qui coule sur le menton et les vĂŞtements que vous portez peuvent s’enflammer Ă  tout instant. J’ai assistĂ© Ă  un accident de ce genre et croyez-moi, en un instant, le feu s’Ă©tait propagĂ© du torse aux cheveux. C’est pour cette raison que la tenue la moins risquĂ©e pour cracher du feu, c’est torse nu pour les messieurs et haut de maillot ou brassière en cuir ou en coton, pour les dames, car le Kerdane ne s’enflamme pas au contact de la peau nue.
Vous l’aurez compris, cracher du feu est nocif pour la santĂ©. Enlevez les piercings de votre bouche et du menton. Si vous vous exercez rĂ©gulièrement, vous devez plâtrer votre estomac et vous rincez la bouche immĂ©diatement après avoir crachĂ©. Si vous avez des aphtes ou des plaies dans la bouche ou si vous ĂŞtes malade (rhume, angine), abstenez-vous !


+ d’infos
Pork Center âžŁ www.konace.info
Site exclusivement destinĂ©, aux cracheurs de feu. Tout est dit dans le langage de la rue, une excellente synthèse de ce qu’il faut faire et ne pas faire.


(Photo de couverture : Cracheur de feu – Paris 1949)