La rue est libre !

Mai 18, 2022 | Arts de la rue

« La Rue est ce grand théâtre qui ne fait jamais relâche, où les places ne sont pas numérotées. Le spectacle y change tous les jours et les « acteurs », camelots, saltimbanques et autres « cogne-trottoirs » savent qu’ils y ont un public fidèle qui n’a pas besoin de prendre d’abonnement. » (Michel Crespin)

En 1973, en infraction dans les rues, Jean Digne, alors directeur du théâtre municipal d’Aix en Provence, leur offre un territoire de création : Aix, ville ouverte aux saltimbanques… Le Puits aux Images, Le Palais des Merveilles, Théâtracide, le Théâtre de l’Unité, le Théâtre à Bretelles, Ritacalfoul ou encore Michel Crespin, scénographe urbain, créateur de Lieux Publics, premier Centre national de création pour les lieux publics et les espaces libres et le Festival International des Arts de la Rue d’Aurillac en 1986.



Le Manifeste pour la création dans l’espace public

Artistes de rue, nous sommes des acteurs artistiques croisant une diversité de métiers et de disciplines. Notre démarche se veut solidaire, de partage et d’accessibilité. Pour être et faire ensemble, vers un commun, nous privilégions le pouvoir de l’imaginaire et de l’enivrement. Artistes de rue, nous sommes des acteurs politiques revendiquant le dérèglement et le hors cadre, le pouvoir de négociation, l’interrogation de l’espace public, la liberté d’expression et de pensée, l’engagement politique et la revendication. Nous nous inscrivons dans une relation égalitaire et équitable, de l’ordre de l’échange. Les arts de la rue ont la capacité à s’adapter à l’espace de vie des gens, en les respectant, sans leur imposer un cadre académique. Ils reconnaissent les personnes, là où elles sont, et non dans un lieu dédié. Nos problématiques sont non seulement esthétiques, mais aussi citoyennes, sociales et humaines, « à hauteur d’homme »...

Depuis sa création, la Fédération nationale des arts de la rue s’attache à défendre la présence de la culture dans le débat public, car sans culture point d’humanité.
Téléchargez le Manifeste ➣ www.federationartsdelarue.org




Michel Novak, co-fondateur des Noctambules
Figure emblématique de l’histoire du cirque, Michel Nowak, autodidacte et précurseur des arts de la rue, jonglait, faisait du monocycle et jouait de l’orgue de barbarie. En 1974, il créé Les Noctambules, une école de cirque et la même année, il est l’un des premiers artistes à participer au festival des Arts de la Rue d’Aurillac.
www.lesnoctambules.com




Bartabas, fondateur du théâtre équestre Zingaro
Metteur en scène et pionnier d’un nouveau genre de spectacle qui conjugue l’art équestre, l’escrime, la musique, le chant, la danse et la comédie. Il fonde en 2003, l’Académie Équestre de Versailles, un corps de ballet unique au monde, qui associe l’art du dressage de haute-école à d’autres disciplines artistiques.
www.bartabas.fr




Caty Avram et Pierre Berthelot, co-directeurs de Générik Vapeur
Les deux créateurs mélangent les genres, chant, danse, musique, vidéo et mécanique. Générik Vapeur envahit la ville d’un étonnant « trafic d’acteurs et d’engins », qui les rend célèbres. La compagnie se spécialise dans l’utilisation d’objets industriels et de véhicules motorisés, sur fond de musique percussive et d’effets spéciaux pour un chaos organisé.
www.generikvapeur.com




Jean-Luc Courcoult, metteur en scène de Royal de Luxe
En 1979, avec Didier Gallot-Lavallé et Véronique Loève, il fonde Royal de Luxe, aujourd’hui considérée comme l’une des compagnies françaises les plus emblématiques du théâtre de rue avec ses réalisations monumentales, issues des ateliers de Nantes. Une compagnie d’inventeurs, cascadeurs, ferrailleurs et poètes tout à la fois.
www.royaldeluxe.com




Brigitte Burdin et Gilles Rhode, co-fondateurs de Transe-Express
Sept années à bourlinguer pour la danseuse chorégraphe et le sculpteur plasticien, les expériences circassiennes avec la Toile Filante et le cirque Bidon, ont permis à ces pionniers des arts de la rue, d’imaginer le théâtre d’intervention. Des créations choc qui investissent la scène, la rue et les espaces non conventionnels.
www.transe-express.com

21751336_10154714865781577_8101814087464255391_n-e1512475439414.jpg




Sylvestre Jamet, fondateur de la compagnie Malabar
« Le Voyage des Aquarêves », « Hélios », « L’Odyssée des Saltimbanques » ou « Dragonüs », un dragon de métal cracheur de feu, dernière création des « Malabar », ont fait le tour du monde. 35 ans d’un théâtre de démesure à la croisée des arts de la rue et du cirque contemporain, tire sa révérence.
www.facebook.com/compagniemalabar

11954797_1667322636819396_4017404881042001823_n.jpg





(Photo de couverture : Théâtre de l’Unité au Festival d’Aurillac en 1986)