Cirque : la pratique amateur

Jan 7, 2023 | Formation


La Fédération Nationale des Écoles de Cirque

En 30 ans, l’évolution et le développement des arts du cirque, la reconnaissance des artistes comme des acteurs majeurs des arts du spectacle et la multiplication des lieux de diffusion, ont changé la perception du public et des institutions politiques et culturelles. Mais les écoles de cirque sont peu soutenues par les collectivités et justifient plus que jamais une action fédérale.
La Fédération Nationale des Écoles de Cirque a pour mission de structurer et de qualifier, les structures d’enseignement des arts du cirque, adhérentes à la FFEC.
ffec.asso.fr

Les enjeux de la pratique amateur

Réunir tous les acteurs engagés dans une action d’enseignement ou de découverte du cirque, telle est l’ambition de la Fédération Française des Écoles de Cirque. La FFEC inscrit son projet d’enseignement de la pratique amateur en associant l’aspect artistique, l’enjeu éducatif et l’engagement corporel.
L’aspect artistique
Il s’agit d’entrainer l’élève dans un processus de création pour qu’il donne un sens et une intention à chacun de ses gestes. Dans la transmission d’une discipline, l’aspect artistique est omniprésent, mais il doit continuellement se réinventer.
L’enjeu éducatif
L’apprentissage d’une discipline confronte l’élève à la prise de risque, à la peur et à l’échec. Elle exige des efforts physiques, de la persévérance, de la ténacité et contribue au développement et au bien-être de l’individu.
L’enjeu corporel
Être à l’écoute de son corps, connaitre ses points forts et ses faiblesses, évaluer la prise de risque et assurer sa sécurité, gérer le stress…




Les écoles de cirque de pratique amateur

Les écoles de cirque de pratique amateur différent par leur mode d’organisation, leur forme juridique, leur capacité d’accueil ou leurs objectifs pédagogiques. On distingue 3 catégories d’établissements d’enseignement des arts du cirque :
-les écoles de cirque qui disposent de locaux adaptés et qui s’organisent autour d’un projet pédagogique.
-les écoles de cirque itinérantes qui interviennent ponctuellement dans d’autres structures ou proposent des activités de cirque sous leur chapiteau ou dans un lieu prêté par la commune.
-les écoles de cirque qui proposent des ateliers découverte et initiation dans des structures qui n’ont pas pour activité principale, l’enseignement des arts du cirque comme les centres de loisirs, les maisons des jeunes et de la culture ou les centres sociaux.


L’agrément qualité

La Fédération Française des Écoles de Cirque délivre l’agrément qualité aux écoles de cirque respectueuses de la législation. L’agrément qualité Pratique amateur et l’agrément qualité Centre de formation, sont reconnus par le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Éducation Nationale. Après l’obtention du label, la FFEC propose aux écoles de cirque de pratique amateur, un accompagnement individuel ou collectif avec des informations pratiques sur la réglementation en vigueur ainsi qu’une visite sur site, effectuée par un expert fédéral mandaté par la Fédération.
La FFEC distingue deux types d’agrément qualité :
L’agrément qualité Pratique amateur
Il est délivré aux structures de découverte, de pratique ou d’enseignement des arts du cirque, mono ou pluridisciplinaires pour les pratiquants amateurs. Ces activités sont mises en place pour les adhérents de la structure ou avec un établissement scolaire ou socioculturel, un établissement spécialisé, un centre de vacances ou de loisirs.
L’agrément qualité Centre de formation
Il est délivré aux établissements de formation professionnelle, formant des artistes ou des enseignants.

Toutes les structures adhérentes à la FFEC, peuvent faire une demande pour obtenir l’agrément qualité. Cependant, de nombreuses écoles ont une activité sédentaire et itinérante. Une école peut être, à la fois, un centre de formation professionnelle et une école de pratique amateur. Dans ce cas, elle doit faire une demande pour obtenir l’agrément qualité Centre de formation et l’agrément qualité Pratique amateur. L’école bénéficie de l’agrément qualité à titre permanent, sous réserve de répondre aux critères exigés. Le cahier des charges est organisé autour de 4 axes :
La gouvernance
C’est ensemble des mesures qui permettent d’assurer le bon fonctionnement d’un établissement : privilégier le collectif, respecter les valeurs de l’économie sociale et solidaire, respecter la règlementation sociale, fiscale et administrative.

Les pratiquants
Une école pour tous, une école pour chacun, une école pour les arts du cirque, c’est le fondement du projet éducatif fédéral : présenter les activités, prendre en considération les particularités et le potentiel de l’élève et assurer sa sécurité.

Ressources humaines
Ce sont les dirigeants, les salariés ou les bénévoles qui assurent le fonctionnement de l’école : respect de la législation sociale, accompagner le salarié dans son projet professionnel, former les bénévoles, garantir la sécurité et la santé des personnes.

Équipements et sécurité
Le dirigeant de l’école est juridiquement responsable de la sécurité. Il doit identifier et prévenir les risques liés aux locaux et au matériel. Toutefois, celui-ci peut déléguer la gestion de la sécurité à un salarié ou un bénévole qualifié.




(Photo de couverture : école de pratique amateur des arts du cirque du CIAM – Centre International des Arts en Mouvement)